Infarctus chez les femmes, les symptômes atypiques

image infarctus femme

De plus en plus de femmes jeunes sont touchées par les maladies cardio-vasculaires, en particulier les infarctus du myocarde (crise cardiaque) et l’accident vasculaire cérébral (AVC). Elles méconnaissent aussi souvent les signes d’alerte de la crise cardiaque.

Elles ont en tête les signaux très caractéristiques des crises cardiaques chez les hommes comme la douleur dans la poitrine irradiant la mâchoire et le bras gauche mais elles ne vont pas prêter attention à des signaux plus fréquents, différents de ceux des hommes dans près de la moitié des cas avant 65 ans :

  • une sensation d’épuisement ou de grande fatigue,
  • une migraine très forte,
  • un essoufflement progressif à l’effort,
  • une oppression brutale dans la poitrine,
  • une douleur aigue dans le haut du dos, entre les omoplates ou dans le cou,
  • des palpitations,
  • des sueurs froides,
  • des symptômes digestifs récurrents : nausées, gêne ou brûlure gastrique…

Mais ne vous affolez pas non plus pour une simple fatigue…

Soyez toutefois particulièrement vigilante lorsque vous cumulez plusieurs facteurs de risque cardio-vasculaire : tabac, stress, inactivité physique, hypertension artérielle, diabète, cholestérol… Outre des comportements à risque, les femmes sont exposées à des facteurs hormonaux spécifiques tout au long de leur vie (contraception avec œstrogènes de synthèse, grossesse, ménopause).

Si vous avez un doute, parlez-en à votre médecin ou appelez le 15.

En Europe, les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes, devant le cancer.

8 accidents cardio-vasculaires sur 10 sont évitables grâce à une meilleure hygiène de vie et un dépistage adapté.

Pour cela 3 mots d’ordre pour limiter les infarctus chez les femmes :

• Alerter

• Anticiper

• Intervenir

Pour plus d’informations, faire un don, rendez-vous sur le site internet : https://www.agirpourlecoeurdesfemmes.com

Tous ensemble, sauvons des vies !