Se reconvertir en infirmière : Tous ce que vous devez savoir !

En cette journée spéciale dédiée à toutes les infirmières, quoi de mieux que de parler de la possibilité de se reconvertir et de rejoindre cette belle profession, composée à 87 % de femmes. Dans cet article, nous allons voir les différentes  étapes pour se reconvertir et devenir infirmière, afin que vous puissiez franchir le cap avec confiance et détermination.

Un métier qui vous décrit ? 

En milieu hospitalier comme dans le secteur libéral, l’infirmière est un élément important de l’équipe médicale. Elle procède aux soins spécifiques et d’hygiène de son patient. Comme par exemple : prise de la tension, température, pose de pansements, prélèvements sanguins et injections, préparation et distribution des médicaments, préparation du patient pour le bloc opératoire…Mais réalise également des tâches administratives avec des suivis de dossiers médicaux, …
Leur savoir-faire leur permet de prodiguer des soins en toute autonomie, souvent sur prescription médicale. Cependant, dans certains cas, elles peuvent être assistées par des médecins ou des aides-soignants. Des professionnels qu’ elles sont souvent amenées à côtoyer.

La reconversion en infirmière est-elle faite pour vous ? 

Durant votre formation diplômante vous allez découvrir et développer des compétences professionnelles qui vous conduiront à l’exercice du métier d’infirmière (également appelé IDE, pour infirmière diplômée d’État). Cependant, avant de commencer votre reconversion, demandez-vous si vous disposez des qualités humaines et des dispositions nécessaires à l’exercice de ce métier de contact. Regroupant une dimension humaine : le contact est permanent dans cette activité professionnelle et si vous appréciez le côté relationnel et le travail d’équipe, la reconversion dans le métier d’infirmiere peut être une bonne idée.

Aussi, il vous faudra une excellente résistance physique (travail la nuit, le week-end, les jours fériés) mais également et surtout psychologique. C’est pourquoi une solide force mentale est essentielle pour affronter les différents événements tragiques susceptibles de survenir en milieu hospitalier.

Et maintenant, quelle formation pour sauter le pas ?

Le métier d’infirmière est accessible via une formation de trois ans dans l’un des 300 IFSI (Instituts de Formations en Soins Infirmiers). Cette formation regroupe des cours magistraux, travaux dirigés et des stages. Le concours d’infirmier permettant d’intégrer un IFSI n’existe plus depuis 2019 pour les étudiants. Mais pour les adultes en reconversion professionnelle, le concours d’entrée reste présent pour être admis dans un IFSI. 

Comment réussir et passer le concours d’infirmière ? 

Chaque année, en février ou mars, un concours d’infirmière est réalisable pour les titulaires du bac mais aussi pour les non-bacheliers. Quel que soit votre âge ou votre diplôme. Pour s’inscrire, il faut au minimum  trois ans d’expériences à temps plein, à quel poste que ce soit,  que vous soyez cadre de santé ou que vous travaillez dans le domaine sanitaire et social. Votre dossier doit réunir des justificatifs de vos expériences, comme des contrats de travail, mais aussi une lettre de motivation mettant en avant les raisons qui vous poussent à vous reconvertir en infirmier. 

Les concours sont organisés par région administrative avec une date par région. Les organismes de formation peuvent vous aider à vous préparer au concours pour optimiser vos chances d’accès et favoriser l’obtention de votre diplôme.

Quelles sont les épreuves du concours ?

Le concours d’infirmier se compose des trois épreuves de sélection avec deux écrites et une orale. 

Les épreuves écrites d’une heure sont les suivantes :

  • une épreuve de synthèse avec deux questions sur un texte évoquant la thématique sanitaire et sociale. Des textes généralement issus de la presse écrite 
  • une épreuve de mathématiques ou de calcul simplifié.

L’épreuve orale d’une durée de 20 minutes consiste en un entretien avec un jury. Cela va permettre d’évaluer vos motivations par le biais de questions sur votre projet de reconversion professionnelle.

La réussite du concours infirmier permet d’intégrer un IFSI. Mais également de suivre une formation complète en vue d’intégrer le monde de la santé.

Et pour le financement de ma formation dans un IFSI?

Le métier d’infirmière est très demandé. Il fait parti des métiers sous tension, vous ne rencontrerez donc aucune difficulté pour trouver des solutions de financement et ce, quel que soit votre statut. Plusieurs dispositifs de financement sont envisageables : le Conseil Régional ; votre CPF ; votre employeur ; Transitions Pro (anciennement Fongecif).

En résumé, vous pouvez donc solliciter plusieurs organismes pour financer votre formation après avoir réussi le concours d’entrée. Après avoir décroché le diplôme, vous aurez donc officiellement achevé votre reconversion dans le métier d’Infirmier. Et vous pourrez par la suite évoluer et tenter votre chance dans d’autres métiers de la santé.