Osez la reconversion professionnelle

Nous passons beaucoup de temps sur notre lieu de travail. 

Si cela se passe bien et que vous y trouvez une satisfaction, cela ne vous a peut-être jamais traversé l’esprit, mais quand cela n’est que stress, manque de reconnaissance, voire du harcèlement, cela peut vite devenir un cauchemar.

Cela peut-être aussi une vraie envie de changement ! La réflexion va souvent très naturellement vers un passe-temps qui devient un hobby, car il prend une place si importante qu’il est la source d’idée d’une nouvelle activité.

La reconversion professionnelle, c’est quoi ?

La reconversion professionnelle est la volonté d’une personne, au cours de son activité, de changer de métier pour une nouvelle vie professionnelle. Un changement de carrière, s’il est bien réalisé, peut être un nouveau départ vers un avenir plus épanouissant, tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel.

Portrait d’une reconvertie

Qui êtes-vous ?

Je me présente, Nadège, 49 ans, reconvertie depuis trois ans.

J’ai fait ce choix car ma vie professionnelle n’était plus satisfaisante. Elle était devenue une souffrance. 

Aujourd’hui, je suis Responsable E-commerce et manage une petite équipe de quatre personnes. Je travaille depuis mon domicile en toute indépendance.

profil Nadège Gerbouin-Debus

Quelle est votre formation ?

J’ai eu un parcours atypique car une formation de base qui aurait dû faire de moi une comptable. Avec un CAP/BEP et un Bac professionnel en alternance en poche, puis le BTS en comptabilité, ma voie dans ce domaine semblait toute tracée. 

Pourquoi atypique ? Quelle est votre expérience professionnelle ? 

En réalité, je n’ai jamais eu de poste dans la comptabilité. Seul mon bac professionnel en alternance m’avait donné de l’expérience en comptabilité, mais comme j’étais multi-postes, cela m’a permis aussi d’acquérir de l’expérience dans d’autres domaines qui m’ont finalement servi dans la poursuite de ma “vraie” vie professionnelle.

J’ai commencé ma carrière dans un centre de formation pour adultes en reconversion professionnelle, en tant que secrétaire pendant deux ans.

Par la suite, j’ai été engagée en tant qu’assistante de direction dans une société familiale qui travaillait pour l’automobile. Une expérience enrichissante de 7 ans, mais qui s’est terminée à la fermeture de la société.

J’ai fait une pause de trois ans dans ma vie professionnelle pour élever mes jumelles, mais le manque de contact socio professionnel s’est vite fait ressentir.

Peu de temps après mes recherches, je suis contactée pour travailler en tant que secrétaire dans un réseau Ville Hôpital pour les malades du VIH. Une belle expérience et de belles rencontres, bien qu’il s’agisse d’un domaine difficile. Mais un changement dans l’équipe va être le début, pour moi, du mal être au travail. Jamais je n’y avait été confrontée auparavant ! 

Mon départ de ce réseau lié à l’hôpital, m’offre la possibilité d’intégrer un poste de secrétaire médicale au sein de cet hôpital dans différents services. De belles rencontres et des services où il a été très agréable de travailler, mais aussi un milieu où le management est à revoir, où il n’y a pas beaucoup de reconnaissance et un environnement qui peut être lourd surtout pendant la période du Covid.

Et votre reconversion alors ? Elle arrive à quel moment ?

Une première expérience d’entreprenariat s’est faite pendant une année sabbatique, prise pendant cette période professionnelle de 14 ans  à l’hôpital.

Une année pendant laquelle j’ai eu l’opportunité d’ouvrir un espace de coworking. Un projet ambitieux et exaltant, mais surtout beaucoup de temps et d’énergie investis. Malheureusement, ce n’était pas avec les bonnes personnes. Je suis retournée travailler au sein de l’hôpital, mais le retour n’a pas été concluant. 

J’ai tenu 2 ans et j’en suis partie définitivement. 

Cette première expérience, qui n’a pas abouti, avait peut-être révélé en moi  cette envie d’être indépendante dans mon travail et de ne plus donner mon énergie, mes compétences, de ma personne et surtout mes valeurs à des personnes qui n’en valaient pas la peine. 

Dites-nous en plus …

J’ai eu l’opportunité de racheter un site en ligne de maillots de bain.

Une découverte totale pour moi, je n’avais aucune expérience dans le domaine, mise à part tenir un stock, suivre les paiements et envoyer les commandes. Ma formation m’était un peu utile, mais pas du tout pour me faire connaître et développer la partie communication sur les réseaux, essentielle à cette activité.

Ainsi, je me suis mise à la recherche d’une apprentie en communication qui pourrait m’aider dans ce domaine. J’ai trouvé la perle rare qui m’a aidé et appris en acceptant mes lacunes dans ce domaine, sans en profiter. Je lui en suis tellement reconnaissante car elle m’a permis de reprendre confiance en moi, quand d’autres auraient profité de cette faiblesse, comme j’ai pu le vivre dans ma vie professionnelle. Ensemble, on a remodelé le site initial, trouvé de nouvelles collections, développé les réseaux … Notre travail, notre entente nous a permis d’ouvrir un deuxième site de bijoux ! Puis, bientôt un troisième de lingerie.

Alors, une belle réussite cette reconversion ? 

Pour ma part, c’est une reconversion réussie ! Alors, pourquoi pas vous ? Pourquoi ne pas vous faire confiance ? 

Aujourd’hui, je suis épanouie dans mon travail. Je gère une équipe de quatre personnes, mais surtout, je la gère dans la bienveillance, l’écoute, le respect et les vraies valeurs travail qui me tiennent tant à cœur.

Pourquoi cet article dans Go Girls Go ?

Si j’ai fait cet article dans “Go Girls Go”, ce n’est pas forcément pour parler de moi, mais pour illustrer les opportunités qui peuvent se présenter à nous, ouvrir le champ des possibles, pour ne plus subir un travail qui ne nous apporte plus rien !

Ce site que nous avons pensé avec toute l’équipe, il existe pour vous, vous qui avez peut-être décidé comme moi, un jour, de vous reconvertir et de développer votre propre activité pour vous y épanouir.

Pour finir, Go Girls Go existe car j’ai été confrontée dans cette nouvelle activité à la réalité du marché. Se lancer : oui , mais il faut se faire connaître, se différencier. Comment et où ? 

Alors pourquoi ne pas réaliser sa propre vitrine pour se faire un nom ? 

C’est comme ça que Go Girls Go est née !

Une conclusion ?

Donnez-vous cette chance si elle se présente ! Belle reconversion à vous !