Joséphine BAKER

Collection 

“Portrait de femmes d’hier”

L’histoire de Joséphine BAKER

Si Joséphine BAKER est très connue comme chanteuse, danseuse, actrice meneuse de revue elle fut aussi une femme dans la résistance française, une fidèle représentante contre le racisme et l’émancipitation des noirs, une mère au grand coeur.

Allons à sa rencontre pour mieux la connaître et la (re)découvrir dans

 “Portrait de femmes d’hier”

Cette américaine de naissance aura un destin français. Née aux Etats-Unis le 3 Juin 1906 dans le Missouri aux Etats Unis, Freda Josephine McDonald deviendra Joséphine BAKER. Elle décédera à Paris le 12 Avril 1975.

Joséphine aura une grande carrière d’artiste dans le music Hall. Elle commence très jeune et très vite dans de grands Music Hall comme Broadway. Sa réussite dans le monde du spectacle sera incroyable. C’est le spectacle qui lui offrira une destinée hors du commun, peut-être différente si elle était restée aux Etats-Unis.

C’est lors d’une rencontre avec l’épouse d’un  attaché commercial de l’ambassade Américaine à Paris que Joséphine BAKER va venir à Paris et devenir la vedette du spectacle “La revue Nègre” qui fera d’elle une star. Elle arborera sa fameuse ceinture de banane et chantera aux Folies Bergère cette chanson très connue “J’ai deux amours – Mon pays et Paris”

Elle part en tournée aux Etats-Unis mais l’effet tant attendu ne sera pas là. Les Américains la boudent car elle parle le français ou l’anglais avec un accent français.

Elle rentre en France par le célèbre paquebot “Le Normandy”, fera de nombreuses rencontres dont un certain Jean Lion,  un courtier en sucre, qui deviendra son époux. Elle aura cinq époux tout au long de sa vie, mais c’est Jean Lion qui lui donnera la nationalité française.


La Seconde Guerre mondiale éclate et elle rendra à la France ce que celle-ci lui a donné. Elle sera une correspondante des services secrets français. Chaque soir, elle assure la gestion à ses frais d’un centre d’accueil de réfugiés à la Gare du Nord. 

Elle décidera de ne plus chanter et se produire tant que les Allemands occuperont la France. Par contre, elle continuera dans différents pays devant les troupes alliées.  Elle terminera la guerre comme lieutenant de l’Armée française de la Libération. En 1946, elle reçoit la médaille de la Résistance française. C’est seulement à ce moment là qu’on connaîtra ses faits d’armes pour la France.


Après la guerre, elle utilisera sa popularité au service de la lutte contre le racisme et pour l’émancipation des Noirs. Le 28 août 1963, lorsque Martin Luther King prononcera son discours “I have a dream” lors de la marche sur Washington pour l’emploi et la liberté, elle se tiendra à ses côtés en uniforme de l’armée de l’air française et sera la seule femme à prendre la parole depuis le Lincoln Memorial.


Entre temps, elle avait été décorée le 18 août 1961 dans le parc du château de Milandes en Dordogne de la Légion d’honneur et de la croix de guerre.

Le château de Milandes est le lieu où elle va vivre et élever ses enfants.


Femme de spectacle, femme de guerre, femme de conviction mais surtout mère.

Victime d’une fausse-couche, elle subit une ablation de l’utérus qui l’empêche malheureusement de retomber enceinte. 

Elle décidera alors avec son mari d’adopter 12 enfants d’origine et culture différentes venant du Japon, de Colombie, de Finlande, de France, d’Algérie, du Maroc, de Côte-d’Ivoire ou encore du Venezuela.

Ils grandiront tous dans ce château. Ils décrivent tous une maman plutôt sévère car elle tenait à l’éducation mais leur inculquant la tolérance et le respect. Elle était à l’écoute de chacun malgré cette grande tribu et ses absences quand elle était en représentation.

C’est en 1975, qu’elle fera ses adieux pour toujours, à l’âge de 68 ans à Paris. 
En 2021, près de cinquante ans après sa mort, elle entrera au Panthéon, devenant ainsi la sixième femme et la première femme noire à rejoindre le temple républicain.

C’est ainsi que fut la vie si singulière de Joséphine BAKER, et qu’elle méritait bien “un portrait de femme d’hier”.