Le “Black Friday” et la méthode BISOU

Avant d’aborder le sujet concernant la “méthode bisou”, il faut parler du Black Friday.

Chaque année, l’histoire recommence. Aujourd’hui 24 novembre démarre le trop fameux “black friday”.

Avec ses remises “exceptionnelles”, elles poussent les consommateurs a un achat parfois compulsif mais pas toujours utile.

La réalité de ces remises n’est pas toujours au rendez-vous, avec plusieurs exemples égrainés sur les réseaux sociaux. Comment concevoir des “moins X%” aussi forts, sur ce jour (qui se prolonge de plus en plus sur plusieurs semaines) ? C’est à se demander si, en temps “normal”, ces marques ne se moquent pas du monde avec le prix initial qui est affiché…

Les marques de fast fashion en particulier profitent de ce jour pour afficher des remises de plus en plus importantes.

En face, vous avez des entreprises qui produisent localement avec des matières durables, forcément plus chères, en rémunérant aussi plus justement les acteurs de leur filière de fabrication.

Pour le consommateur qui est bombardé de publicités, tiraillé entre ses aspirations à une consommation plus responsable et ses contraintes budgétaires, la tentation peut être ainsi dépassée : beaucoup ont du mal à gérer l’inflation galopante.

Côté marques responsables, les dirigeants doivent trouver un équilibre entre leurs engagements et les impératifs économiques tels que la rentabilité, la trésorerie et la gestion des stocks.

Durant cette période vitale de la fin de l’année, certains réalisent entre 1/4 et 1/3 de leur activité annuelle en 6 semaines. D’autres n’existent plus ou sont en passe de cesser leur activité.

Ainsi au cours de la dernière année, plus de 50 des 300 marques responsables présentes sur la boutique d’Ulule ont cessé leur activité.

Alors que faire ?

Eh bien, il faut se poser des questions avant d’acheter… Alors voici la méthode BISOU !

▶️ Cette méthode “bisou” a été créée par Marie Duboin Lefevre et Herveline Verdeken, les auteures du livre « J’arrête de surconsommer – 21 jours pour sauver la planète et mon budget ».

𝗟𝗔 𝗠𝗘́𝗧𝗛𝗢𝗗𝗘 𝗕𝗜𝗦𝗢𝗨 : 𝟱 𝗤𝗨𝗘𝗦𝗧𝗜𝗢𝗡𝗦 𝗔̀ 𝗦𝗘 𝗣𝗢𝗦𝗘𝗥 𝗔𝗩𝗔𝗡𝗧 𝗗’𝗔𝗖𝗛𝗘𝗧𝗘𝗥

🎯 𝗜𝗹 𝘀’𝗮𝗴𝗶𝘁 𝗱’𝘂𝗻 𝗺𝗼𝘆𝗲𝗻 𝗺𝗻𝗲́𝗺𝗼𝘁𝗲𝗰𝗵𝗻𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝘀𝗲 𝗿𝗲𝗺𝗲́𝗺𝗼𝗿𝗲𝗿 𝟱 𝗾𝘂𝗲𝘀𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗮𝘃𝗮𝗻𝘁 𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗮𝗰𝗵𝗮𝘁.

𝗕 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝗕𝗲𝘀𝗼𝗶𝗻 : à 𝗾𝘂𝗲𝗹 𝗯𝗲𝘀𝗼𝗶𝗻 𝗰𝗲𝘁 𝗮𝗰𝗵𝗮𝘁 𝗿𝗲́𝗽𝗼𝗻𝗱-𝗶𝗹 𝗰𝗵𝗲𝘇 𝗺𝗼𝗶 ?
Est-ce moi qui désire cet objet ou au contraire est-ce que mon envie est dictée par une stratégie marketing, un phénomène de mode… ?

𝗜 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝗜𝗺𝗺𝗲́𝗱𝗶𝗮𝘁 : 𝗲𝗻 𝗮𝗶-𝗷𝗲 𝗯𝗲𝘀𝗼𝗶𝗻 𝗶𝗺𝗺é𝗱𝗶𝗮𝘁𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 ?
La réponse est rarement oui ! Donc, donnons-nous du temps pour l’acheter et bien souvent cet achat ne semble plus nécessaire quelques jours après, où nous l’avons oublié.

𝗦 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝗦𝗲𝗺𝗯𝗹𝗮𝗯𝗹𝗲 : 𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂𝗲 𝗷’𝗮𝗶 𝗾𝘂𝗲𝗹𝗾𝘂𝗲 𝗰𝗵𝗼𝘀𝗲 𝗱𝗲 𝘀𝗲𝗺𝗯𝗹𝗮𝗯𝗹𝗲 𝗾𝘂𝗶 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗿𝗮𝗶𝘁 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗹’𝗮𝗳𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 ?
Si la réponse est oui, il est possible d’éviter ce achat.

𝗢 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝗢𝗿𝗶𝗴𝗶𝗻𝗲 : 𝗾𝘂𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝗹’𝗼𝗿𝗶𝗴𝗶𝗻𝗲 𝗱𝗲 𝗰𝗲 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁 ?
Est-ce que cet objet à traversé la planète pour que je l’achète ? A-t-il été fabriqué dans de bonnes conditions, avec des produits durables ? Pourquoi ne pas privilégier un produit semblable fabriqué localement !

𝗨 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲 𝗨𝘁𝗶𝗹𝗶𝘁𝗲́ : 𝗰𝗲𝘁 𝗼𝗯𝗷𝗲𝘁 𝘃𝗮-𝘁-𝗶𝗹 𝗺’𝗲̂𝘁𝗿𝗲 𝘂𝘁𝗶𝗹𝗲 ?
Combien de fois vais-je m’en servir ? Ne pourrais-je pas plutôt l’emprunter à un proche ou le louer ?

𝗟a méthode permet ainsi :

  • d’éviter les achats coups de coeur, l’accumulation
  • de réaliser des économies
  • de privilégier une #consommationresponsable
  • de faire un petit pas de plus pour la préservation de notre planète 🌍

👉 Alors prêt(e) à réaliser le test ? Je vous invite également à partager vos commentaires !

Au sujet des chiffres du Black Friday 2023

27% des consommateurs français ont l’intention de faire des achats, ( – 1 point par /2022)

Alors, combien prévoient-ils de dépenser et où ils feront leurs achats ? 👇
416 €, est le budget moyen que les Français comptent dépenser pour le Black Friday ( +116€ en deux ans)

75% des consommateurs français prévoyant de réaliser des achats tout ou partie de leurs achats des Noël
Un écart intentions de dépenses apparaît entre les hommes (607€ en moyenne) et les femmes (288€)

44% de consommateurs français ne prévoient pas de réaliser des achats à l’occasion du Black Friday (= 2022)

53% des consommateurs prévoyant de réaliser des achats à l’occasion du Black Friday ne le feront que sur internet (+10 pts vs 2022),

37% les réaliseront en point de vente physique et sur internet

10% uniquement point de vente physique