AMOUR, l’art du compromis

Des copines m’ont souvent dit : « en amour, quand tu commences à faire des compromis, il y a de l’eau dans le gaz »…

Chacune à sans doute sa conception de l’amour, mais je suis persuadée que le compromis constitue son âme. C’est une question d’équilibre en fait. Quand le compromis amène un déséquilibre trop grand, même l’amour ne peut pas venir à la rescousse. Aussi, il faut bien distinguer le compromis du sacrifice.

Bien souvent le sacrifice arrive dans le silence. Pour trouver un compromis, il faut qu’il y ait dialogue : chacun doit pouvoir s’exprimer, expliquer son point de vue, ses freins, ses envies, pour arriver au fameux terrain d’entente. L’important est que l’un ou l’autre n’ait pas l’impression de tout céder, sans rien avoir en retour.

La condition est en conséquence d’être clair et au clair avec ses envies et ses besoins. Il faut aussi penser pour l’autre comme pour soi : quels changements seront provoqués, quels impacts sur sa vie, sur la vie de couple ? Est-ce que ce sera acceptable, pour l’un ou pour l’autre, voire les deux ?

CHACUN DOIT S’ACCOMPLIR

L’accomplissement de soi est l’élément clef de relation. Il ne se joue pas sur une décision, ni sur un compromis, mais sur une série de discussions et sur l’expression de son point de vue.

Si le ressenti de « sacrifice » fréquent pour ne pas dire perpétuel s’installe, attention danger ! Le déséquilibre permanent va faire pencher…d’un seul côté, et quel qu’il soit, du mauvais. Il est alors essentiel de trouver des compensations, faute de quoi l’amour ni résisterait pas.  

Ainsi, n’oubliez pas le droit de changer d’idée ou d’opinion, notamment quand elle a été prise à un moment ou l’émotion était forte, trop forte pour avoir une réflexion posée et objective. Bien entendu, le retour en arrière ne peut pas se faire sans discussion. Le bon compromis est aussi de pouvoir en parler librement avec une écoute attentive et bienveillante de son amoureux(se).

L’accomplissement de soi passe par là aussi. L’amour, c’est tout un art de recherche permanente d’équilibre.